Biomimétisme

#

Comment la feuille de lotus a inspiré la conception d’un revêtement auto-lavant? Le Martin-pêcheur un train? L’organisation des fourmis une stratégie organisationnelle? Avec leurs 3,8 milliards d’années d’essais et erreurs, les organismes vivants qui nous entourent ont déjà trouvé la solution aux défis auxquels les humains font face aujourd’hui; efficacité énergétique, optimisation des ressources, transport efficient, gestion de l’eau et des déchets, structures solides et biodégradables, etc. Et ça fait bien plus longtemps que l’homo sapiens qu’ils perfectionnent leurs stratégies. Le biomimétisme, « bios » pour la vie et « mimesis » pour imiter, est une discipline qui consiste à imiter consciemment le génie de la nature. En observant les formes, processus et systèmes qui se retrouvent chez les organismes vivants, il est possible de les répliquer pour innover, tout en créant un monde sain et durable à long terme.

Pourquoi imiter la nature?

Nous voulons imiter la nature tout simplement puisqu'elle a déjà résolu la plupart des problèmes qui nous occupent. Elle a appris à voler, à nager et même à marcher sur l’eau. Elle sait se défendre, se camoufler et a inventé toutes sortes de ruses pour attraper sa nourriture. Elle fonctionne essentiellement à l’énergie solaire et n’utilise que la quantité dont elle a besoin. C’est un designer génial. Elle a inventé le ciment, le verre, le papier, la colle sous l’eau, les trains à haute vitesse, le papier à mouches, les surfaces autonettoyantes, les écrans solaires, les seringues hypodermiques et toutes sortes d’autres technologies qui nous sont aussi fort utiles.

Mais, contrairement à nous, la nature fabrique tout ça sans avoir recours à des pressions, traitements chimiques ou des températures extrêmes et ne génère aucune pollution. Elle recycle tout, mise sur l’expertise locale, recherche la diversité et encourage la coopération. Chaque organisme vivant est un livre de recettes technologiques car il sait comment utiliser les ingrédients disponibles dans son milieu avec un maximum d’efficacité et sans créer de déchets. La nature est la preuve vivante des stratégies qui ont fonctionné et qui perdurent sur la planète. Quel meilleur mentor pourrions-nous trouver pour nous guider sur le chemin de la durabilité?

L’exemple du génie du martin-pêcheur

#

Le Train balle-de-fusil du Japon (ou Shinkansen) est un très bel exemple d’efficacité dans la nature. Ce train a été surnommé ainsi à cause du bruit infernal qu’il faisait en passant dans les tunnels. Cette caractéristique gênante a poussé ses concepteurs à chercher une solution. Ils ont d’abord découvert que c’était le passage du train, d’une pression d’air à une autre, à la sortie des tunnels, qui provoquait le bruit de tonnerre. Ensuite, l’ingénieur en chef, un fervent observateur d’oiseaux, s’est demandé s’il y avait un exemple d’organisme vivant qui passait, d’une densité à une autre, rapidement, mais sans perturbation. C’est ainsi que l’imitation de la forme du bec du martin-pêcheur pour réaliser le design du devant du train a non seulement permis d’éliminer le bruit, mais d’augmenter la vitesse de 10 %, avec 15 % moins d’énergie. Cet exemple d’efficacité dans le domaine du transport permet de démontrer le potentiel du biomimétisme pour optimiser les ressources.

Un mouvement mondial

Le mouvement mondial associé à ce mode de pensée va pourtant beaucoup plus loin que la simple définition d’imiter la nature. Il se base sur les raisons qui sous-tendent de telles démarches d’imitation. Nous voulons apprendre de la nature pour devenir plus efficients, survivre sur la planète, sans détruire les écosystèmes dans lesquels nous vivons ou que d’autres vivent. Nous voulons survivre en tant qu’espèce, et atteindre les mêmes standards de durabilité que ceux de la vie sur Terre.

Domaines dans lesquels le biomimétisme est applicable

Il est possible d’appliquer les stratégies efficientes de la nature dans tous les domaines, dont ceux-ci :

  • design;
  • ingénierie (civile, matériaux, surfaces, chimique, mécanique, électrique);
  • architecture;
  • gestion (management, opérations, réseautique);
  • urbanisme;
  • social;
  • chimie;
  • et même dans notre quotidien.

Inspirons-nous et apprenons de la nature pour concevoir nos produits, structures et organisations du futur!